la Selle funéraire d'Henri V d'Angleterre

Publié le par APPHM

 SelleHenryVb

Selle funéraire du roi Henri V d’Angleterre, v. 1422, Londres, Abbaye de Westminster


Très peu de selles de guerre médiévales ont survécu, et celle-ci en est l’un des plus anciens exemples. Jusqu’au milieu du XXe siècle, selon une coutume nobiliaire qui voulait que les armes du défunt soient visibles près de sa tombe, elle était accrochée avec l’épée, le heaume et l’écu du roi dans sa chapelle funéraire de l’abbaye de Westminster. Elle a certainement servi lors des funérailles du roi en 1422.

Au XVe siècle, ce type de selle était utilisé par les chevaliers combattant à la lance. Le troussequin (partie arrière de la selle) incurvé permettait de maintenir les hanches pendant les chocs et éviter la chute. Lors de la charge, le cavalier devait tendre les jambes et le haut du corps légèrement en avant (on montait étriers longs), cette position assurant une meilleure efficacité du coup ainsi qu’une meilleure assise pour réceptionner celui de l’adversaire.

 

SelleHenryVa

De part sa longue exposition dans l’église, la selle a beaucoup souffert ; certains morceaux sont brisés et la plupart des matériaux les plus fragiles (cuir, tissu) ont disparu. Néanmoins une description du XVIIIe siècle nous la décrit encore recouverte d’un velours bleu fleurdelisé (quelques minuscules fragments sont encore préservés à Westminster). Cet indice indiquerait que contrairement au heaume et à l’épée, qui montrent des traces d’usure, la selle aurait été fabriquée pour l’occasion, les vraies selles de combat de cette époque étant généralement recouvertes d’un cuir résistant. Néanmoins, sa structure est bien celle d’une selle de guerre et de ce fait elle est un témoignage précieux pour l’étude de l’équipement et du combat chevaleresque.


M.V.

Publié dans l'Objet du mois

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article